Site (non officiel) consacré à MARIE FRANCE
La boite a archives de MARIE FRANCE : photos, documents, tracts, interviews, articles, etc.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2017 a juin 2017.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2016 a decembre 2016.
Actualites de MARIE FRANCE de decembre 2015 a juin 2016.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2015 a decembre 2015.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier a juin 2015.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2014 a decembre 2014.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2014 a juin 2014.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2013 a decembre 2013.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2012 a juin 2013.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2011 a juin 2012.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2011 a juin 2011.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2010 a decembre 2010.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2010 a juin 2010.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2009 a decembre 2009.
Actualites de MARIE FRANCE de mars 2008 a decembre 2008.
MARIE FRANCE & LILI.
Les 45 tours de MARIE FRANCE de 1977 a 1983.
DISCOGRAPHIE CDs (non exhaustive).
Articles dans "ACCORDEON & ACCORDÉONISTES" (et courrier des lecteurs de "JUKE BOX MAGAZINE").
Chroniques detaillees des disques de MARIE FRANCE parus entre 2006 et 2012.
CONCERTS 2010 : affiches, tickets, setlists.
CONCERTS 2009 : affiches, tickets, set-lists.
Interview de MARIE FRANCE dans le fanzine L ORDONNANCE (2004).
Affiches (et tracts) rares de MARIE FRANCE : concerts, spectacles, expositions, cabaret, etc.
Photo "Une histoire de plage" de MARIE FRANCE ("chante Jacques Duvall") par PIERRE & GILLES a la GARE DU NORD (75010 PARIS). Dans le cadre de leur exposition "Clair obscur" du 16 fevrier au 14 mai 2017 au Musee d'Ixelles a Bruxelles.
JEAN-PIERRE MADER : chronique detaillee des reeditions remasterisees 2017 des albums "Microclimats" (1985), "Outsider" (1986) et "En concert — Sous influences" (Olympia 1987).
MARIE FRANCE ("chante JACQUES DUVALL") dans le videoclip scopitone "PATRICIA" des WAMPAS (album "Evangelisti", 2017).
LES NAUFRAGES : interview 2017 pour leurs albums "Libertalia" et "Concert integral".
SUPERBUS, album "SIXTAPE" et concert le 29 octobre 2016 au Trianon : compte rendu.
MARIE FRANCE ("chante JACQUES DUVALL", Freaksville, 2016) et CHRISSIE HYNDE (PRETENDERS, album "Alone", 2016) : interview a Paris en fevrier 2006.
MARIE FRANCE invitee du groupe SON OF A GUN (JACQUES SERIS, PASCAL SAUMADE) & PERLA CRYSTAL le 7 octobre 2016 a La Mer a Boire a Sete (34200).
MATHIEU ROSAZ & MICHEL GLASKO : interview (octobre 2016) pour leur spectacle musical "Ex-fan des 80s" a l'Essaion Theatre (Paris).
"MARIE FRANCE & JACQUES DUVALL : ils ne se quitteront jamais", par FRANCOIS GUIBERT (dans le livre "JACQUES DUVALL, le contrebandier de la chanson", Editions du Caid, 2014).
Album "MARIE FRANCE chante JACQUES DUVALL" (realise par Benjamin Schoos et Chris Cerri, Freaksville, 2016) : chronique detaillee.
HK & LES SALTIMBANKS (concert "Rallumeurs d'etoiles") le 2 juillet 2016 a DOMONT (95) : compte rendu.
Album live "SOS Marie France !" (special "39 de fievre) de MARIE FRANCE ET LES FANTOMES + Concert Freaksville de BENJAMIN SCHOOS & LES LOVED DRONES ("Good Luck Universe!") le 8 mars 2016 a LA MAROQUINERIE (Paris) : chronique.
BIJOU (PHILIPPE DAUGA), concert "1976-2016" le 22 avril 2016 aux RENDEZ VOUS D AILLEURS (Paris) : compte rendu.
ALAIN CHAMFORT (avec quatorze chansons de JACQUES DUVALL) le 25 mars 2016 a l OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
LA FEMME (concerts "Psycho Tropical Berlin" et "Sphynx") le 18 mars 2016 a l EMB de Sannois (95) et le 23 mars 2016 a l'OLYMPIA : compte rendu.
SERGE GAINSBOURG vu par PHILIPPE DAUGA, JEAN-WILLIAM THOURY et VINCENT PALMER du groupe BIJOU.
PIERPOLJAK, album "GENERAL INDIGO" + concert le 5 decembre 2015 a LA MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
Interview de MANOU ROBLIN, paroliere-auteur de huit textes de l album "JOHNNY, REVIENS ! LES ROCKS LES PLUS TERRIBLES" (1964) de JOHNNY HALLYDAY accompagné par JOEY AND THE SHOWMEN.
EDWIGE BELMORE (Mathematiques Modernes, album "Les visiteurs du soir" en 1981) par PATRICK EUDELINE dans "Rock Et Folk" (novembre 2015).
BIJOU : interview de VINCENT PALMER et JEAN WILLIAM THOURY par PHILIPPE MANOEUVRE dans "Rock Et Folk" (novembre 2015).
Chronique detaillee du livre "NUCLEAR DEVICE (1982 a 1989) : 45 revolutions par minute, histoire d'un groupe rock alternatif" (de Daniel Paris Clavel + Patrick "Kiox" Carde + Nuclear Device, aux Editions Libertalia).
Demenagement de MARIE FRANCE de Paris a Sete (du 2 au 4 novembre 2015).
Sejour express de MARIE FRANCE du 23 au 25 octobre 2015 a Biarritz.
MARIE FRANCE : nouvel album cabaret intimiste en 2016 chez Freaksville (avec JACQUES DUVALL aux textes, CHRIS CERRI au piano, BENJAMIN SCHOOS a la realisation).
LA FEMME (concert "Did You See That ???" et "Psycho Tropical Berlin") le 5 juillet 2015 au POINT EPHEMERE (Paris) : compte rendu.
Album "EFFELLO et CAT chantent l'amour" (2015) : chronique detaillee.
ALAIN SOUCHON et LAURENT VOULZY le 4 mai 2015 au PALAIS DES SPORTS (Paris) : compte rendu.
ZAZA FOURNIER : interview 2015 (albums "LE DEPART" en 2015, "REGARDE-MOI" en 2011, "ZAZA FOURNIER" en 2009).
VIKTOR HUGANET ("Busca Boogie") le 3 avril 2015 a LA BOULE NOIRE (Paris) : compte rendu.
JACQUES DUVALL ("Je ne me prends plus pour Dieu") + BENJAMIN SCHOOS ("Beau futur") + SABINO ORSINI ("Chroniques calabraises") le 25 fevrier 2015 aux TROIS BAUDETS (Paris) : compte rendu.
CHIHUAHUA (Napo Romero), concert "Hommage a PASCAL BORNE" (guitariste de Chihuahua, Hot Pants, Kingsnakes) le 14 fevrier 2015 au CLEUB à MONTREUIL (93) : compte rendu.
MARIE FRANCE (tableau "MMM", Marlene Dietrich et Marilyn Monroe) dans les "MUGLER FOLLIES" du 10 decembre 2013 au 31 janvier 2015 au COMEDIA (Paris) : compte rendu.
LINA FROM PARIS (albums "Dans cinq minutes, j'suis prete !" et "Redevenir modeste") : interview 2015.
THOMAS NGIJOL (spectacle et one man show "2") le 4 janvier 2015 au THEATRE DEJAZET (Paris) : compte rendu.
JENN AYACHE (album solo "+001", chanteuse de Superbus) le 25 septembre 2014 au NOUVEAU CASINO (Paris) : compte rendu.
Concert « Les 20 ans de l'album "95200" » de MINISTERE A.M.E.R (Stomy Bugsy et Passi) le 22 septembre 2014 a l'OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
BENJAMIN SCHOOS et les LOVED DRONES (album "THE TANGIBLE EFFECT OF LOVE") feat. BERTRAND BURGALAT le 20 septembre 2014 a LA BOULE NOIRE (Paris) : compte rendu.
Sejours de MARIE FRANCE a Sete, dans le Sud de de la France, dans les Vosges (juin et juillet 2014), et en Grece (aout 2014).
Album "ROCKABILLY RIOT! ALL ORIGINAL" (2014) de BRIAN SETZER : chronique (chronicle review) detaillee.
Album "RIVERS" (2014) de DICK RIVERS : chronique detaillee.
Album "TRIBAL" (2014) d'IMELDA MAY : chronique detaillee.
Show "STILL REELIN AND A-ROCKIN" + album "THE FABULOUS ROCK N ROLL SONGBOOK" de CLIFF RICHARD le 2 juin 2014 a l OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
Album "BLUE SMOKE" (2014) de DOLLY PARTON : chronique detaillee.
"JACQUES DUVALL, le contrebandier de la chanson" (Editions Caid, 2014) : chronique du livre.
PLASTISCINES ("Back To The Start") le 3 avril 2014 a LA MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
BENJAMIN SCHOOS et les LOVED DRONES ("The Tangible Effect Of Love") le 28 mars 2014 a LA MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
LA SOURIS DEGLINGUEE "Les toits du Palace" (2014) : chronique de l'album.
VIKTOR HUGANET ("BUSCA BOOGIE") le 18 decembre 2013 a LA BOULE NOIRE (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE parle des "MUGLER FOLLLIES" (decembre 2013).
"MUGLER FOLLIES" par FABIENNE PASCAUD dans "TELERAMA" (8 au 14 janvier 2014).
"MUGLER FOLLIES" dans "DIRECT MATIN" (20 decembre 2013).
"MUGLER FOLLIES" dans "LE FIGAROSCOPE" (mercredi 18 decembre 2013).
"MUGLER FOLLIES" : interview de MANFRED T. MUGLER dans "TETU" (decembre 2013).
LA FEMME ("Psycho Tropical Berlin") + ICI PARIS le 14 novembre 2013 au TRIANON (Paris) : compte rendu.
BENJAMIN SCHOOS "CHINA MAN VS CHINA GIRL" le 3 octobre 2013 aux TROIS BAUDETS (Paris) : compte rendu.
Show "JE VEUX DU BONHEUR" de CHRISTOPHE MAE au PALAIS DES SPORTS 2013 (Paris) : compte rendu.
Sejour de MARIE FRANCE aux iles Canaries (juillet 2013).
MARIE FRANCE "au coeur de la musique" dans "PARIS MONTMARTRE" (ete 2013).
MARC LAVOINE (concert "JE DESCENDS DU SINGE") le 28 juin 2013 au PALAIS DES SPORTS (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE dans "FRENCHY BUT CHIC" par JEAN ERIC PERRIN ("ROCK AND FOLK", 1980).
Chronique de l'album "39 DE FIEVRE" de MARIE FRANCE par CHRISTIAN LEBRUN dans "BEST" en mai 1981.
MARIE FRANCE et LES FANTOMES jouent l'album "39 DE FIEVRE" le 18 mai 2013 au RESERVOIR (Paris).
MARIE FRANCE et LES FANTOMES jouent l'album "39 DE FIEVRE" a SOS RECORDING a ANS (Belgique).
Compte rendu du miniconcert de LA FEMME le 14 mai 2013 a la FNAC FORUM des HALLES (Paris) + chronique CD "PSYCHO TROPICAL BERLIN".
"PSYCHO TROPICAL BERLIN" (2013) de LA FEMME : chronique de l'album CD.
Film-documentaire "BAMBI" (2013) de SEBASTIEN LIFSHITZ : impressions.
MARIE FRANCE dans le livre "DERRIERE L'OBJECTIF DE PIERRE ET GILLES — Photos et propos" (Editions Hoebeke, 2013).
Ceremonie en souvenir de DANIEL ROZOUM, dit DANIEL DARC, le 14 mars 2013 a PARIS.
MARIE FRANCE quelques jours a Sete (mars 2013).
Photo inedite de MARIE FRANCE dans le magazine papier "GONZAI" numero 1 (janvier 2013).
Concert unique "ELLES ET LUI" d'ALAIN CHAMFORT et ses invitees le 30 janvier 2013 au GRAND REX (Paris) : compte rendu.
VALENTINE DUTEIL "Chansons d'amour et plus si affinites" chaque mardi du 8 janvier au 16 avril 2013 (avec un invite different chaque soir, dont MARIE FRANCE) au THEATRE DES DECHARGEURS (Paris).
PHILIPPE DAUGA (BIJOU SVP) et ALAIN CHENNEVIERE and Friends le 8 novembre 2012 a la VELVET GALERIE (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE en visite eclair les 11 et 12 decembre 2012 a BERLIN.
MARIE FRANCE dans "LE PROLONGEMENT DE MOI" (2012), film-serie de STEVE CATIEAU.
Sejour de MARIE FRANCE en Grece (juillet et aout 2012).
"BENJAMIN SCHOOS & JACQUES DUVALL : les deux font la paire" ("La Libre Belgique", 14 juillet 2012).
MADEMOISELLE NINETEEN le 12 juin 2012 a L'INTERNATIONAL (Paris).
MARIE FRANCE et CHRISSE HYNDE : "How we met" dans le journal anglais "THE INDEPENDENT" (2 juin 2012).
THE LEATHERMAN (JACQUES DUVALL & JEAN-MARC LEDERMAN) : l'album "ROMANIA" (2012), en 33 tours et en CD, sur le label MARTYRS OF POP.
MARIE FRANCE & LES FANTOMES et BENJAMIN SCHOOS le 9 mai 2012 au RESERVOIR (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE, Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par FREDERIC MITTERRAND, ministre de la Culture, le 4 mai 2012.
MARIE FRANCE et LILI a ROME (fin avril 2012).
MARIE FRANCE & LES FANTOMES le 21 mars 2012 au BOTANIQUE - LA ROTONDE (Bruxelles) et le 24 mars 2012 au TIPI (Liege), en Belgique.
"JACQUES DUVALL, Octave d'honneur" dans "ACCORDEON et ACCORDEONISTES" (avril 2012).
Longue chronique detaillee de l'album "KISS" de MARIE FRANCE ET LES FANTOMES dans "ACCORDEON ET ACCORDEONISTES" (fevrier 2012).
2011 : soyez les producteurs du nouvel album de PHANTOM Featuring MARIE FRANCE.
MARIE FRANCE et BENJAMIN SCHOOS (MIAM MONSTER MIAM), avec LES EXPERTS EN DESESPOIR, interpretent les chansons de JACQUES DUVALL le 15 novembre 2011 aux TROIS BAUDETS (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE dans le court metrage "THE NAMELESS SPECTACLE" (2011, avec SWANN ARLAUD) de JESPER JUST, dans le cadre de l'expo "THIS UNKNOW SPECTACLE" du 21 octobre 2011 au 5 fevrier 2012, au MAC VAL de Vitry sur Seine (94).
Comptes rendus detailles de la seance cinema speciale MARIE FRANCE (8 octobre 2011) et de la soiree de cloture de "CHERIES CHERIS" (16 octobre 2011), avec MARIE FRANCE dans le jury, au FORUM DES IMAGES (Paris).
MARIE FRANCE, membre du jury de la 17e edition de "CHERIES-CHERIS" du 7 au 16 octobre 2011 au FORUM DES IMAGES (Paris).
Premier concert de VALENTINE DUTEIL le 20 juillet 2011 a L'ANGORA (Paris).
"LE BIJOU DE GAINSBOURG" (concert integral) de BIJOU SVP (PHILIPPE DAUGA) le 21 juin 2011 au CAFE DES BEAUX-ARTS (Paris).
MARIE FRANCE, MIAM MONSTER MIAM ET LES LOVED DRONES, JACQUES DUVALL, PASCALE BOREL, ALEX ROSSI, ALISTER, SABINO ORSINI les 28 et 29 avril 2011 au CENTRE WALLONIE BRUXELLES (Paris).
MARIE FRANCE et PHILIPPE CALVARIO au "Cafe-debat" autour de COPI le 2 avril 2011 au foyer de l'ATHENEE THEATRE LOUIS-JOUVET (Paris).
MARIE FRANCE dans le film (en DVD) "IL Y AVAIT UNE FOIS FREAKSVILLE" (2011).
BIJOU SVP (PHILIPPE DAUGA) presente en avant-premiere "LE BIJOU DE GAINSBOURG" le 30 mars 2011 au CAFE DES BEAUX-ARTS (Paris).
MIAM MONSTER MIAM ET LES LOVED DRONES le 12 fevrier 2011 a l'INTERNATIONAL (Paris).
Plaquette collector pour l'anniversaire de MARIE FRANCE le 9 fevrier 2011 au restaurant du Senat (Paris).
MARIE FRANCE lors de la lecture publique de "QUERELLE DE BREST", un musical de VINCENT 2g et JULIE SAGET, d'apres le roman de JEAN GENET, le 28 janvier 2011 au VINGTIEME THEATRE (Paris).
Les voeux de MARIE FRANCE pour le 25 decembre 2010 et le 1er janvier 2011.
MARIE FRANCE en concert prive lors du gala-diner annuel au profit de l'association AIDES le 27 novembre 2010 aux BEAUX-ARTS (Paris).
PHANTOM FEAT. MARIE FRANCE le 8 octobre 2010 a l UNDERBELLY CLUB a LONDRES.
MARIE FRANCE en miniconcert le 26 septembre 2010 aux BOUFFES DU NORD (Paris).
MARIE FRANCE et SEB MARTEL les 6, 7 et 8 aout 2010 au festival "LES NUITS SECRETES" a AULNOYE-AYMERIES (59).
MARIE FRANCE presente "MON BB" le 20 juillet 2010 aux "TOILES DU SUD" a COTIGNAC (83).
MARIE FRANCE les 25 et 26 juin 2010 a NICE (06).
Sejour de MARIE FRANCE les 13 et 14 juin 2010 a l'EDEN ROC a ANTIBES (06).
MARIE FRANCE presente "MON BB" le 4 juin 2010 au CLOITRE DES JACOBINS a TOULOUSE.
MARIE FRANCE invitee de l'"HOMMAGE A SERGE REZVANI" le 2 juin 2010 aux TROIS BAUDETS (Paris).
MARIE FRANCE, YAROL POUPAUD, CONTROL CLUB, BERTRAND BURGALAT au "TRIBUTE TO PIERO" le 31 mai 2010 au GIBUS (Paris).
Tour de chant "PAR AMOUR" de MARIE FRANCE le 15 mai 2010 au musee MAC-VAL de VITRY-SUR-SEINE (94).
Showcase "MARIE FRANCE VISITE BARDOT ("MON BB")" le 15 avril 2010 a la FNAC FORUM des HALLES (Paris).
MARIE FRANCE le 15 fevrier 2010 au cabaret ARTISHOW (Paris) pour l'emission "DIVAS SUR CANAPE".
"JE ME DONNE A QUI ME PLAIT" par MARIE FRANCE le 25 janvier 2010 au THEATRE DU ROND-POINT (Paris).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" du 26 au 30 decembre 2009 aux TROIS BAUDETS (Paris).
MARIE FRANCE le 17 decembre 2009 chez BASTIEN DE ALMEIDA (Paris) en seance de dedicaces exceptionnelle.
MARIE FRANCE le 30 novembre 2009 au CHACHA CLUB (Paris).
MARIE FRANCE invitee surprise au concert de BIJOU SVP le 14 novembre 2009 a l'EUROPEEN (Paris).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" le 28 octobre 2009 a l'Espace 315 du CENTRE POMPIDOU (Paris).
MARIE FRANCE invitee surprise au concert d'ALEX BEAUPAIN le 17 octobre 2009 aux TROIS BAUDETS (Paris).
"MARIE FRANCE visite BARDOT" le 3 octobre 2009 a L'ARCHIPEL (Paris).
MARIE FRANCE dans l'emission "STAR MAG" (2 octobre 2009).
"MARIE FRANCE visite BARDOT" le 28 aout 2009 aux TROIS BAUDETS a Paris.
"MARIE FRANCE chante BRIGITTE BARDOT" le 16 mai 2009 a L'ARCHIPEL a Paris.
PHANTOM FEATURING MARIE FRANCE et JACQUES DUVALL les 18 et 19 avril 2009 aux TROIS BAUDETS a Paris.
PHANTOM FEATURING MARIE FRANCE le 17 avril 2009 au GLOBO a PARIS.
MARIE FRANCE a l'International a Paris le 11 octobre 2008.
MARIE FRANCE live a Bruxelles le 7 octobre 2008.
"JACQUES DUVALL RECOIT DU (BEAU) MONDE" au Forum de Liege (27 septembre 2008).
MARIE FRANCE a Berlin (19 et 20 septembre 2008) : photos dans les coulisses des concerts.
MARIE FRANCE au Reservoir a Paris le 8 septembre 2008.
MARIE FRANCE a la Fleche d'Or à Paris le 30 mai 2008.
PHANTOM FEAT. JACQUES DUVALL et MARIE FRANCE le 20 fevrier 2008 au CENTRE WALLONIE BRUXELLES (Paris).
HELENA NOGUERRA et MARIE FRANCE le 1er fevrier 2008 au BATACLAN (Paris).
MARIE FRANCE, "Meccano mode" (1982).
Chronique inédite du 33 tours "39 DE FIEVRE" de MARIE FRANCE par JEAN-WILLIAM THOURY dans le livre "ROCK FRANCAIS" (2010).
Le magnet et le poster MARIE FRANCE (disponibles depuis decembre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "TELERAMA" (16 decembre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "STUDIO CINE LIVE MAGAZINE" (fevrier 2010).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "OPEN MAG" (decembre 2009 - janvier 2010).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "PARIS MATCH" (23 decembre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "ACCORDEON ET ACCORDEONISTES" (janvier 2010).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" par JEAN-WILLIAM THOURY dans "JUKE BOX MAGAZINE" (decembre 2009).
"MARIE FRANCE, UNE BELLE PERSONNE" dans "LES INROCKUTPIBLES" (28 octobre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "FEMME ACTUELLE" (2 novembre 2009).
MARIE FRANCE dans "ELLE" (23 octobre 2009).
MARIE FRANCE dans "LE MAGAZINE DE LA DISCOTHEQUE" (septembre 1983).
MARIE FRANCE et BRIGITTE BARDOT dans "TELERAMA" du 7 octobre 2009.
MARIE FRANCE par JEAN-ERIC PERRIN sur le site de RFI (octobre 2009).
Quelques photos de MARIE FRANCE, entre MARILYN et l'ALCAZAR, dans les annees 1970 et 1980.
Interview de MARIE FRANCE par ALAIN PACADIS (1978).
"MARIE FRANCE, ainsi soit-elle" dans "LIBERATION" (14 avril 2003).
"MARIE FRANCE, papillon fou des nuits" dans "LE MONDE" (avril 2003).
PHANTOM FEATURING MARIE FRANCE dans "ROCK & FOLK" (juillet 2008).
MARIE FRANCE par PATRICK EUDELINE dans "ROCK & FOLK" (juin 2003).
MARIE FRANCE dans "ROCK & FOLK" (mars 1997).
MARIE FRANCE dans "ROCK & FOLK" (1994) par H.M.
"DEREGLEE" de MARIE FRANCE dans le magazine "FEELING" (numero 3, mars 1978).
"MARIE FRANCE, une star culte est nee" ("7 a Paris", 1990).
++++++
+++++
-----
----
actus2---
versiondedepart-actus--
archives2
archives1
-
+
==
JOHNNY HALLYDAY (concerts "Rester vivant" et "De l amour") les 27 et 29 novembre 2015 + 2 et 3 fevrier 2016 a Bercy AccorHotels Arena (Paris) : compte rendu.
YAROL POUPAUD + THE HELLBOYS + PHILIPPE ALMOSNINO (concert "Mutant Love" pour NIKOLA ACIN) le 22 decembre 2015 au Bus Palladium (Paris) : compte rendu.
JOHNNY HALLYDAY le 15 decembre 2013 au TRIANON (Paris) : compte rendu.
Dernier concert parisien de LITTLE RICHARD, le 7 juin 2005 a L'OLYMPIA : compte rendu.
GERARD BLANCHARD le 24 juin 2013 au THEATRE DU PETIT SAINT MARTIN (Paris) : compte rendu.
Compte rendu du show "BORN ROCKER TOUR" de JOHNNY HALLYDAY le 16 juin 2013 a BERCY (Paris).
RACHID TAHA "ZOOM" le 16 mai 2013 au TRIANON (avec MICK JONES) et le 12 juillet 2013 sur la place de la Republique (Paris) : compte rendu.
Compte rendu du show "MISTER D TOUR" de DICK RIVERS : au CASINO DE PARIS 2011, à l'OLYMPIA (2012), à Noisy-le-Grand et Clamart (2013).
JEAN-LUC LAHAYE le 30 mars 2013 au BATACLAN (Paris) : compte rendu.
SUPERBUS "SUNSET CLUB TOUR" le 11 decembre 2012 a l'OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
Concerts live "STARS 80" au GRAND REX et JEAN-PIERRE MADER a Villeneuve (oct. 2012) : comptes rendus.
CHRIS ISAAK (“Beyond The Sun”, “First Comes The Night”) le 12 octobre 2012 au GRAND REX (Paris) : compte rendu.
LES AVIONS le 3 octobre 2012 au SCOP CLUB (Paris) : compte rendu.
DIDIER WAMPAS AND THE BIKINI MACHINE, SUGAR AND TIGER, EFFELLO ET LES EXTRATERRESTRES le 29 septembre 2012 a la MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
JOHNNY HALLYDAY "TOUR 2012" les 15, 16 et 17 juin 2012 au STADE DE FRANCE (Saint-Denis) : compte rendu.
ICI PARIS, "LE RETOUR" (2012) : chronique detaillee du nouveau CD et du show 2012.
INXS le 11 decembre 2011 au BATACLAN (Paris) : compte rendu.
JEAN-PHILIPPE SMET dans "LE PARADIS SUR TERRE" au THEATRE EDOUARD VII (Paris) : compte rendu.
HEARTBREAK HOTEL (YAROL POUPAUD, ALAIN CHENNEVIERE, HUGO HOOKA HEY, TONY TRUANT, HUBERT 06 THE HUB, THOMAS DARMON, GAEL, JOCELYN, CLARA, NAOMI GREENE) le 26 fevrier 2010 au SCOPITONE (Paris).
HEARTBREAK HOTEL (YAROL POUPAUD and friends) le 22 janvier 2010 au POINT FMR (Paris).
"NIKOLA ACIN TRIBUTE" (YAROL POUPAUD, THE HELLBOYS, HEARTBREAK HOTEL, VINCENT PALMER, ALAIN CHENNEVIERE et de nombreux guests) le 27 juin 2008 au GIBUS (Paris).
THE HELLBOYS le 9 mai 2008 au GIBUS (Paris).
HEARTBREAK HOTEL le 2 decembre 2006 et le 31 mars 2007 au NOUVEAU CASINO (Paris).
THE HELLBOYS le 2 juin 2006 au GIBUS (Paris).
Livre d'or
Contact
Compteur
 

RACHID TAHA "ZOOM" le 16 mai 2013 au TRIANON (avec MICK JONES) et le 12 juillet 2013 sur la place de la Republique (Paris) : compte rendu.







Ci-dessus : 
avec Mick Jones,
le 22 juin 2013 
au Barbican (Londres).




RACHID TAHA

Concerts “ZOOM”

— Le jeudi 16 mai 2013 au TRIANON (Paris)
(avec MICK JONES et d’autres invités)

— Et le vendredi 12 juillet 2013,
sur le podium Ouï FM, 
place de la République (Paris)
 :

“Zoom” est le meilleur album de Rachid Taha, le plus riche, le plus complet et solide. Rachid retrouve ici la flamme de la créativité avec laquelle il a conçu le disque de référence “Made In Medina” (2000).



Les trois opus suivants, “Tékitoi” (2004), “Diwan 2” (2006) et “Bonjour” (2009, avec Gaëtan Roussel à la production), ne sont pas du tout déshonorants ni mauvais. Simplement, leur réalisation comme la plupart des chansons qui y figurent ne possèdent pas l’étincelle attractive que l’on entend sur le nouveau disque.



Dès la première écoute (et les suivantes), “Zoom” 
donne illico l’envie de revoir Rachid Taha en concert. 
En espérant qu’il interprétera un maximum de ces nouveaux titres. 



Ces dix nouvelles chansons, plus la vision 2013 de “Voilà voilà”, condensent plus de trente ans de savoir-faire rhorhomanien. Elles mêlent rock’n’roll, blues, soul, musiques orientales, regardant vers des figures historiques (Oum Kalthoum, Elvis Presley) et le futur. Avec, donc, une sorte de seconde jeunesse, un nouveau souffle pour Taha. 





Justin Adams assure avec brio la réalisation du disque, dense, variée, chaleureuse, avec un spectre sonore 
à 360 degrés. Brian Eno est au copilotage sur la nouvelle 
version de “Voilà voilà”.






Rappel : Mick Jones, membre du groupe The Clash, 
a fait les chœurs sur l'éclatante version studio de “Rock 
El Casbah” (album “Tékitoi”, 2004). Concernant le nouvel opus 2013, il chante et joue de la guitare sur “Jamila”, “Algerian Tango” et “Voilà voilà”. 



Le 16 mai au Trianon, Rachid Taha propose un show époustouflant, ultra rock’n’roll, vivant et historique. 
Le public, au taquet, 100 % concerné, participe et danse, 
aux balcons comme dans la fosse. Les bonnes vibrations sont partout dans la salle dès la ballade arabo-western “Galbi”. Dès ce morceau, le show roule comme sur des roulettes. Il y aura beaucoup de spontanéité, d’improvisations entre les musiciens, 
en interactivité avec le public. 



Dans l’esprit, l’intensité et la générosité, ce show “Zoom” fait penser aux trois ultimes concerts donnés à Paris par Joe Strummer & The Mescaleros à l’Elysée-Montmartre en 1999 et 2001.



Le groupe 2013 de Taha sonne en effet comme des Clash du vingt-et-unième siècle. La musique jouée par l’ultrafidèle complice Hakim Hamadouche (mandoline, luth), Maxime Delpierre (guitare), Juan de Guillebon (basse), Kenzy Bourras (claviers) et Guillaume Rossel (batterie) est compacte, soudée (1). En même temps, 
elle est truffée de sons orientaux et électriques.



2013 : Rachid Taha 
et son groupe. 

© coll. Kenzy Bourras


Rachid Taha, bête de scène, assure le show en leader, 
avec sa façon bien à lui de marcher et de se déhancher 
sur la scène. Tout en laissant l’espace nécessaire pour ses musiciens et ses invités. L’ensemble donne une fournaise musicale torride. “Rock El Casbah” Spirit !



Haut chapeau feutre noir, long manteau de même couleur, cravate rouge, Rachid poursuit avec l’envoûtante “Jamila”. Hormis le changement de prénom dans l’intitulé, le texte reprend l’intégralité des paroles du premier (maxi) 45 tours de Carte de Séjour, “Zoubida”. La musique et la mélodie sont, elles, totalement différentes. Elles sont beaucoup plus intéressantes et abouties (chose logique avec trente ans d’expérience 
dans les pattes).



Comme sur le CD “Zoom”, durant le refrain, on entend dans la sonorisation le sample de la voix de Mick Jones (pas encore arrivé sur scène). Quelques phrases traduites en français : « Elle vivait sa vie / Avec ses joies et ses rêves / Un jour, son père / Décida de la marier / Sans la consulter / (…) Son frère, sa mère / Ne furent d’aucun réconfort / (…) Jamila ne sut quoi faire d’autre / Que se donner la mort / Des Jamila, il y en a tant d’autres / Toutes ont connu la même fin / Houria, Fatima, Kheïra, Aïcha… »



Le morceau titre, “Zoom sur Oum”, est en français. 
Sur les couplets en live, si on n’a pas assimilé les paroles signées Jean Fauque en ayant écouté le CD auparavant, 
on ne les comprend pas. Cela sera aussi le cas lors du concert du 12 juillet 2013, place de la République à Paris. Le reste du temps et du set, Rachid Taha est un très grand chanteur de rock’n’roll. 



Son timbre freestyle est rauque, blues même, plein de groove rocky sauvage. Il est beaucoup plus passionnant 
à écouter que celui de Khaled, Faudel ou Cheb Mami, auxquels Taha est souvent, à tort, associé. À part le mégashow “1, 2, 3 soleils” à Bercy en 1998 avec les deux premiers artistes précités, il n’a rien en commun avec 
ces interprètes de douce variété raï.



La chanson “Meftuh” est jouée de façon quasi méconnaissable, beaucoup plus affûtée et sauvage 
que sur l’album “Tékitoi” (2004) d’où elle est extraite.
Les sons de guitare sont acérés, mordants. Cette version live, débarrassée de la prod’ studio sucrée et surchargée, 
est un régal. Un super morceau électrique.



Mick Jones arrive sur scène pour accompagner aux chœurs, au chant sur le refrain et à la seconde guitare 
le gang de Rachid sur “Algerian Tango”. Ce reggae rock 
n’a en fait pas grand-chose à voir avec le tango à l’ancienne. C’est plutôt une sorte de “Bankrobber” 
à l’atmosphère arabisante.



Le héros guitariste d’Angleterre retourne ensuite dans la coulisse. Au tour de Rodolphe Burger, l’ancien monsieur en chef de Kat Onoma, d’amener des sons de guitare blues sur la chanson saccadée “Les artistes”. Il shake, rattle et rolle ses longues jambes en avant, en arrière, pliant ses genoux, s’élançant, etc., tout en jouant de la guitare. Clairement un homme de scène.



13 mai 2013, 
Rachid Taha et Jeanne Added 
chantant 
It's Now Or Never” 
dans les studios de France Inter.


En duo avec la jeune Jeanne Added, Rachid 
rend hommage à l’un de ses Kings, Elvis Presley. 
Ils transforment la doucereuse mélopée italienne 
de “It’s Now Or Never” en une tournerie langoureuse 
arabo-américaine, avec un esprit melting-pot bien français.




Mick revient enfin sur scène, cette fois pour ne plus
la quitter, hormis sur un ou deux titres, ainsi que 
durant la prestation solo de Hakim Hamadouche avant 
“Ya Rayah”. Rodolphe Burger aussi est de retour.



“Bent Sahra” (issu de l’album à succès “Diwân”) 
est l’un des classiques de scène, roots et hypnotiques, 
de Taha depuis 1998. Un genre d’invocation à la danse et à la transe, appuyé par les riffs de guitare électrique. 



Avec son implacable et métronomique son de guitare 
en boucle, autour duquel l’arrangement est construit, l’immense “Barra Barra” est le plus grand titre de Rachid Taha. Même si ce n’est pas le plus connu. Ce rock extra-terrestre, au tempo lancinant est hyper carré, atypique 
et novateur. 



Le texte de “Barra Barra”
, traduit en français, décrit un univers déprimant à la “Mad Max” : « Dehors règnent la tristesse / Et l’insécurité / Les oiseaux ont cessé de chanter / (…) Les rivières se sont asséchées / Il n’y a plus que désolation / Enfer et damnation / Plus de respect ni dignité / Obscurité, obscurantisme / Et maisons sans vie / Le soleil, lui, a préféré / Aller se coucher » Mais justement, 
la musique de ce morceau donne du dynamisme, 
de la pêche, l'envie de se bouger.



La chanson “Écoute-moi camarade” (une reprise du chanteur Mohamed Mazouni), au texte entièrement en français, est très émouvante à entendre. Ses nombreux couplets, presque parlés, sans aucun rythme percussif, contrastent avec le refrain joyeux et dansant.



Après “Yameless” en solo (oud + voix) par Hakim Hamadouche, le mégatube “Ya Rayah” embrase 
toute la salle avec ses samples de cordes irrésistibles.



Avec Taha et son groupe, les relectures live de “Should 
I Stay Or Should I Go” (Mick au chant lead et à l’une 
des guitares) et “Rock El Casbah” (Mick aux chœurs sur 
le refrain, toujours à la six-cordes) sont monumentales. 
Elles permettent d’imaginer la puissance et la fulgurance scéniques des Clash. Lorsque par exemple ils ont joué plusieurs soirs au Théâtre Mogador pour défendre
le triple album “Sandinista !”.



Voir Mick Jones chanter, jouer de la guitare, s’éclater pendant tout le concert, heureux comme un gamin, 
à quelques mètres de soi est un énorme cadeau qu’offre Rachid Taha à son public parisien et banlieusard.



Mick Jones

En 2013, le texte de “Voilà voilà” garde la même pertinence, une acuité identique que lors de sa création 
et de sa première version vingt années plus tôt. Les arrangements nerveux, électriques, réalisés par Justin Adams, Brian Eno et Mick Jones sont carrément mieux que la pauvre rythmique dance boîte de nuit de l’enregistrement de 1993. Dans la nouvelle version studio (sur le CD “Zoom”), il y a une dinguerie rock’n’roll. Notamment dans le son de basse, la voix de Mick Jones 
et les guitares. 




Ce 16 mai au Trianon, “Voilà voilà” devient une jam session presque jazz world funk via le sax de Thomas 
de Pourquery. Mais qui garde heureusement une solide base rock’n’roll, grâce aux guitares de Mick Jones, Rodolphe Burger et le groupe de Rachid. Christian Olivier (des Têtes Raides) chante quelques phrases, tape sur les cymbales du batteur, etc. Faisant de la figuration, Camélia Jordana esquisse quelques pas de danse, 
sans chanter.



Sur “Garab”, ultime morceau, tout le monde se déchaîne, au fur et à mesure que les battements par minute joués avec de “vrais” instruments s’accélèrent. Mick Jones improvise même une danse du ventre, en se mettant 
la main dessus et levant l’autre bras en l’air, pendant quelques instants. Très bon 
esprit !



12 juillet 2013, 
place de la République (Paris).

© Ouï FM
 

Le vendredi 12 juillet 2013, Rachid Taha joue de 20h50 
à 21h45 sur le podium Ouï FM place de la République (Paris). Parmi les quelques milliers de personnes dans le public, bon nombre d’entre elles sont venues pour la tête d’affiche : Eiffel, un groupe de rock sérieux. 



© Coll. Kenzy Bourras


Le gang scénique de Rachid, cette fois sans Kenzy Bourras (donc pas de claviers ce soir, les samples provenant sans doute de la console son) ni Mick Jones, propose une sorte de best-of du Taha Sound.



© Coll. Kenzy Bourras

Comme au Trianon, la set list met en avant l’album “Zoom” (quatre morceaux en sont extraits) : “Jamila”, “Zoom sur Oum”
, “Meftuh”, “It’s Now Or Never” 
(en duo avec Jeanne Added), “Ya Rayah” (repris et dansé par la foule), “Barra Barra”, “Rock El Casbah”. 
Puis en rappel : “Voilà voilà”, incluant la variante 
« il ne faut pas que ça recommence » dans les paroles.




Une heure de concert vibrant et carré de Rachid Taha et son groupe, en plein air sur l’une des places symboliques de la capitale. À quatre mètres de la scène, on en profite pleinement. Très bonne sonorisation, qui retransmet bien (comme au Trianon le 16 mai) le Taha Rock Sound.

François Guibert
(17 août 2013)

(1) : Ancien clavier sur scène de Taha, Yves Aouizerate (que l’on aperçoit parmi les roadies sur le côté droit 
de la scène) semble désormais être le régisseur.



De haut en bas :
Maxime Delpierre,
Hakim Hamadouche,
Juan de Guillebon,
Kenzy Bourras.

© Les quatre photos : 

coll. Kenzy Bourras

•••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••



N. B. : Bizarrement, Rachid Taha a droit dans presque chaque interview depuis trois décennies à des questions sur Jean-Marie (des années 1980 à 2000) puis Marine 
Le Pen. Sur la montée du Front national et sur le racisme. Surtout lorsqu’il est interrogé par les journalistes de télévision, plus que par ceux de la presse écrite spécialisée. C’est comme s’ils n’avaient pas écouté ses albums. Et qu’ils se révélaient incapables d’évoquer avec lui en détail sa musique, ses disques, ses chansons. 





Dans son répertoire, il n’y a réellement qu’un seul titre qui aborde de manière explicite ce thème, “Voilà voilà”. Et aussi la reprise de “Douce France” (Charles Trenet), 
à l’époque de son ancien groupe Carte de Séjour, 
qu’il ne joue plus en live depuis de très longues années. 



Dans les autres morceaux, Rachid parle des émotions de la vie : l’amour (heureux ou malheureux), l’envie de liberté, la sensation d’étouffement, la fête, la joie, la solitude, 
le bonheur, la tristesse, la musique, etc. Et de certains problèmes concrets (l’obtention de visas pour “Les artistes”), les mariages forcés, mais de façon poétique, 
pas terre à terre.



Rachid Taha est un rocker, au même titre que, 
par exemple, Johnny Hallyday. Dans ce cas-là, pourquoi 
ne pose-t-on quasiment jamais à ce dernier, ou à tout autre chanteur français (de rock’n’roll, de variété, etc.), des questions sur l’extrême-droite ? 




Ont déjà parcouru ce site : 289013 visiteurs (649820 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=