Site (non officiel) consacré à MARIE FRANCE
La boite a archives de MARIE FRANCE : photos, documents, tracts, interviews, articles, etc.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2017 a juin 2017.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2016 a decembre 2016.
Actualites de MARIE FRANCE de decembre 2015 a juin 2016.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2015 a decembre 2015.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier a juin 2015.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2014 a decembre 2014.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2014 a juin 2014.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2013 a decembre 2013.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2012 a juin 2013.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2011 a juin 2012.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2011 a juin 2011.
Actualites de MARIE FRANCE de juillet 2010 a decembre 2010.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2010 a juin 2010.
Actualites de MARIE FRANCE de janvier 2009 a decembre 2009.
Actualites de MARIE FRANCE de mars 2008 a decembre 2008.
MARIE FRANCE & LILI.
Les 45 tours de MARIE FRANCE de 1977 a 1983.
DISCOGRAPHIE CDs (non exhaustive).
Articles dans "ACCORDEON & ACCORDÉONISTES" (et courrier des lecteurs de "JUKE BOX MAGAZINE").
Chroniques detaillees des disques de MARIE FRANCE parus entre 2006 et 2012.
CONCERTS 2010 : affiches, tickets, setlists.
CONCERTS 2009 : affiches, tickets, set-lists.
Interview de MARIE FRANCE dans le fanzine L ORDONNANCE (2004).
Affiches (et tracts) rares de MARIE FRANCE : concerts, spectacles, expositions, cabaret, etc.
L'album "MARIE FRANCE chante JACQUES DUVALL" par JEAN-EMMANUEL DELUXE.
Album "Troposphere 5" (2016) d'EFFELLO & LES EXTRATERRESTRES : chronique detaillee.
Visuels, affiches et photos de MARIE FRANCE dans le cadre de l'exposition "L'esprit francais, contre-cultures, 1969-1989" du 24 fevrier au 21 mai 2017 a La Maison Rouge (Paris).
Photo "Une histoire de plage" de MARIE FRANCE ("chante Jacques Duvall") par PIERRE & GILLES a la GARE DU NORD (75010 PARIS). Dans le cadre de leur exposition "Clair obscur" du 16 fevrier au 14 mai 2017 au Musee d'Ixelles a Bruxelles.
JEAN-PIERRE MADER : chronique detaillee des reeditions remasterisees 2017 des albums "Microclimats" (1985), "Outsider" (1986) et "En concert — Sous influences" (Olympia 1987).
MARIE FRANCE ("chante JACQUES DUVALL") dans le videoclip scopitone "PATRICIA" des WAMPAS (album "Evangelisti", 2017).
LES NAUFRAGES : interview 2017 pour leurs albums "Libertalia" et "Concert integral".
SUPERBUS, album "SIXTAPE" et concert le 29 octobre 2016 au Trianon : compte rendu.
MARIE FRANCE ("chante JACQUES DUVALL", Freaksville, 2016) et CHRISSIE HYNDE (PRETENDERS, album "Alone", 2016) : interview a Paris en fevrier 2006.
MARIE FRANCE invitee du groupe SON OF A GUN (JACQUES SERIS, PASCAL SAUMADE) & PERLA CRYSTAL le 7 octobre 2016 a La Mer a Boire a Sete (34200).
MATHIEU ROSAZ & MICHEL GLASKO : interview (octobre 2016) pour leur spectacle musical "Ex-fan des 80s" a l'Essaion Theatre (Paris).
"MARIE FRANCE & JACQUES DUVALL : ils ne se quitteront jamais", par FRANCOIS GUIBERT (dans le livre "JACQUES DUVALL, le contrebandier de la chanson", Editions du Caid, 2014).
Album "MARIE FRANCE chante JACQUES DUVALL" (realise par Benjamin Schoos et Chris Cerri, Freaksville, 2016) : chronique detaillee.
HK & LES SALTIMBANKS (concert "Rallumeurs d'etoiles") le 2 juillet 2016 a DOMONT (95) : compte rendu.
Album live "SOS Marie France !" (special "39 de fievre) de MARIE FRANCE ET LES FANTOMES + Concert Freaksville de BENJAMIN SCHOOS & LES LOVED DRONES ("Good Luck Universe!") le 8 mars 2016 a LA MAROQUINERIE (Paris) : chronique.
BIJOU (PHILIPPE DAUGA), concert "1976-2016" le 22 avril 2016 aux RENDEZ VOUS D AILLEURS (Paris) : compte rendu.
ALAIN CHAMFORT (avec quatorze chansons de JACQUES DUVALL) le 25 mars 2016 a l OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
LA FEMME (concerts "Psycho Tropical Berlin" et "Sphynx") le 18 mars 2016 a l EMB de Sannois (95) et le 23 mars 2016 a l'OLYMPIA : compte rendu.
SERGE GAINSBOURG vu par PHILIPPE DAUGA, JEAN-WILLIAM THOURY et VINCENT PALMER du groupe BIJOU.
PIERPOLJAK, album "GENERAL INDIGO" + concert le 5 decembre 2015 a LA MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
Interview de MANOU ROBLIN, paroliere-auteur de huit textes de l album "JOHNNY, REVIENS ! LES ROCKS LES PLUS TERRIBLES" (1964) de JOHNNY HALLYDAY accompagné par JOEY AND THE SHOWMEN.
EDWIGE BELMORE (Mathematiques Modernes, album "Les visiteurs du soir" en 1981) par PATRICK EUDELINE dans "Rock Et Folk" (novembre 2015).
BIJOU : interview de VINCENT PALMER et JEAN WILLIAM THOURY par PHILIPPE MANOEUVRE dans "Rock Et Folk" (novembre 2015).
Chronique detaillee du livre "NUCLEAR DEVICE (1982 a 1989) : 45 revolutions par minute, histoire d'un groupe rock alternatif" (de Daniel Paris Clavel + Patrick "Kiox" Carde + Nuclear Device, aux Editions Libertalia).
Demenagement de MARIE FRANCE de Paris a Sete (du 2 au 4 novembre 2015).
Sejour express de MARIE FRANCE du 23 au 25 octobre 2015 a Biarritz.
MARIE FRANCE : nouvel album cabaret intimiste en 2016 chez Freaksville (avec JACQUES DUVALL aux textes, CHRIS CERRI au piano, BENJAMIN SCHOOS a la realisation).
LA FEMME (concert "Did You See That ???" et "Psycho Tropical Berlin") le 5 juillet 2015 au POINT EPHEMERE (Paris) : compte rendu.
Album "EFFELLO et CAT chantent l'amour" (2015) : chronique detaillee.
ALAIN SOUCHON et LAURENT VOULZY le 4 mai 2015 au PALAIS DES SPORTS (Paris) : compte rendu.
ZAZA FOURNIER : interview 2015 (albums "LE DEPART" en 2015, "REGARDE-MOI" en 2011, "ZAZA FOURNIER" en 2009).
VIKTOR HUGANET ("Busca Boogie") le 3 avril 2015 a LA BOULE NOIRE (Paris) : compte rendu.
JACQUES DUVALL ("Je ne me prends plus pour Dieu") + BENJAMIN SCHOOS ("Beau futur") + SABINO ORSINI ("Chroniques calabraises") le 25 fevrier 2015 aux TROIS BAUDETS (Paris) : compte rendu.
CHIHUAHUA (Napo Romero), concert "Hommage a PASCAL BORNE" (guitariste de Chihuahua, Hot Pants, Kingsnakes) le 14 fevrier 2015 au CLEUB à MONTREUIL (93) : compte rendu.
MARIE FRANCE (tableau "MMM", Marlene Dietrich et Marilyn Monroe) dans les "MUGLER FOLLIES" du 10 decembre 2013 au 31 janvier 2015 au COMEDIA (Paris) : compte rendu.
LINA FROM PARIS (albums "Dans cinq minutes, j'suis prete !" et "Redevenir modeste") : interview 2015.
THOMAS NGIJOL (spectacle et one man show "2") le 4 janvier 2015 au THEATRE DEJAZET (Paris) : compte rendu.
JENN AYACHE (album solo "+001", chanteuse de Superbus) le 25 septembre 2014 au NOUVEAU CASINO (Paris) : compte rendu.
Concert « Les 20 ans de l'album "95200" » de MINISTERE A.M.E.R (Stomy Bugsy et Passi) le 22 septembre 2014 a l'OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
BENJAMIN SCHOOS et les LOVED DRONES (album "THE TANGIBLE EFFECT OF LOVE") feat. BERTRAND BURGALAT le 20 septembre 2014 a LA BOULE NOIRE (Paris) : compte rendu.
Sejours de MARIE FRANCE a Sete, dans le Sud de de la France, dans les Vosges (juin et juillet 2014), et en Grece (aout 2014).
Album "ROCKABILLY RIOT! ALL ORIGINAL" (2014) de BRIAN SETZER : chronique (chronicle review) detaillee.
Album "RIVERS" (2014) de DICK RIVERS : chronique detaillee.
Album "TRIBAL" (2014) d'IMELDA MAY : chronique detaillee.
Show "STILL REELIN AND A-ROCKIN" + album "THE FABULOUS ROCK N ROLL SONGBOOK" de CLIFF RICHARD le 2 juin 2014 a l OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
Album "BLUE SMOKE" (2014) de DOLLY PARTON : chronique detaillee.
"JACQUES DUVALL, le contrebandier de la chanson" (Editions Caid, 2014) : chronique du livre.
PLASTISCINES ("Back To The Start") le 3 avril 2014 a LA MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
BENJAMIN SCHOOS et les LOVED DRONES ("The Tangible Effect Of Love") le 28 mars 2014 a LA MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
LA SOURIS DEGLINGUEE "Les toits du Palace" (2014) : chronique de l'album.
VIKTOR HUGANET ("BUSCA BOOGIE") le 18 decembre 2013 a LA BOULE NOIRE (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE parle des "MUGLER FOLLLIES" (decembre 2013).
"MUGLER FOLLIES" par FABIENNE PASCAUD dans "TELERAMA" (8 au 14 janvier 2014).
"MUGLER FOLLIES" dans "DIRECT MATIN" (20 decembre 2013).
"MUGLER FOLLIES" dans "LE FIGAROSCOPE" (mercredi 18 decembre 2013).
"MUGLER FOLLIES" : interview de MANFRED T. MUGLER dans "TETU" (decembre 2013).
LA FEMME ("Psycho Tropical Berlin") + ICI PARIS le 14 novembre 2013 au TRIANON (Paris) : compte rendu.
BENJAMIN SCHOOS "CHINA MAN VS CHINA GIRL" le 3 octobre 2013 aux TROIS BAUDETS (Paris) : compte rendu.
Show "JE VEUX DU BONHEUR" de CHRISTOPHE MAE au PALAIS DES SPORTS 2013 (Paris) : compte rendu.
Sejour de MARIE FRANCE aux iles Canaries (juillet 2013).
MARIE FRANCE "au coeur de la musique" dans "PARIS MONTMARTRE" (ete 2013).
MARC LAVOINE (concert "JE DESCENDS DU SINGE") le 28 juin 2013 au PALAIS DES SPORTS (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE dans "FRENCHY BUT CHIC" par JEAN ERIC PERRIN ("ROCK AND FOLK", 1980).
Chronique de l'album "39 DE FIEVRE" de MARIE FRANCE par CHRISTIAN LEBRUN dans "BEST" en mai 1981.
MARIE FRANCE et LES FANTOMES jouent l'album "39 DE FIEVRE" le 18 mai 2013 au RESERVOIR (Paris).
MARIE FRANCE et LES FANTOMES jouent l'album "39 DE FIEVRE" a SOS RECORDING a ANS (Belgique).
Compte rendu du miniconcert de LA FEMME le 14 mai 2013 a la FNAC FORUM des HALLES (Paris) + chronique CD "PSYCHO TROPICAL BERLIN".
"PSYCHO TROPICAL BERLIN" (2013) de LA FEMME : chronique de l'album CD.
Film-documentaire "BAMBI" (2013) de SEBASTIEN LIFSHITZ : impressions.
MARIE FRANCE dans le livre "DERRIERE L'OBJECTIF DE PIERRE ET GILLES — Photos et propos" (Editions Hoebeke, 2013).
Ceremonie en souvenir de DANIEL ROZOUM, dit DANIEL DARC, le 14 mars 2013 a PARIS.
MARIE FRANCE quelques jours a Sete (mars 2013).
Photo inedite de MARIE FRANCE dans le magazine papier "GONZAI" numero 1 (janvier 2013).
Concert unique "ELLES ET LUI" d'ALAIN CHAMFORT et ses invitees le 30 janvier 2013 au GRAND REX (Paris) : compte rendu.
VALENTINE DUTEIL "Chansons d'amour et plus si affinites" chaque mardi du 8 janvier au 16 avril 2013 (avec un invite different chaque soir, dont MARIE FRANCE) au THEATRE DES DECHARGEURS (Paris).
PHILIPPE DAUGA (BIJOU SVP) et ALAIN CHENNEVIERE and Friends le 8 novembre 2012 a la VELVET GALERIE (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE en visite eclair les 11 et 12 decembre 2012 a BERLIN.
MARIE FRANCE dans "LE PROLONGEMENT DE MOI" (2012), film-serie de STEVE CATIEAU.
Sejour de MARIE FRANCE en Grece (juillet et aout 2012).
"BENJAMIN SCHOOS & JACQUES DUVALL : les deux font la paire" ("La Libre Belgique", 14 juillet 2012).
MADEMOISELLE NINETEEN le 12 juin 2012 a L'INTERNATIONAL (Paris).
MARIE FRANCE et CHRISSE HYNDE : "How we met" dans le journal anglais "THE INDEPENDENT" (2 juin 2012).
THE LEATHERMAN (JACQUES DUVALL & JEAN-MARC LEDERMAN) : l'album "ROMANIA" (2012), en 33 tours et en CD, sur le label MARTYRS OF POP.
MARIE FRANCE & LES FANTOMES et BENJAMIN SCHOOS le 9 mai 2012 au RESERVOIR (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE, Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par FREDERIC MITTERRAND, ministre de la Culture, le 4 mai 2012.
MARIE FRANCE et LILI a ROME (fin avril 2012).
MARIE FRANCE & LES FANTOMES le 21 mars 2012 au BOTANIQUE - LA ROTONDE (Bruxelles) et le 24 mars 2012 au TIPI (Liege), en Belgique.
"JACQUES DUVALL, Octave d'honneur" dans "ACCORDEON et ACCORDEONISTES" (avril 2012).
Longue chronique detaillee de l'album "KISS" de MARIE FRANCE ET LES FANTOMES dans "ACCORDEON ET ACCORDEONISTES" (fevrier 2012).
2011 : soyez les producteurs du nouvel album de PHANTOM Featuring MARIE FRANCE.
MARIE FRANCE et BENJAMIN SCHOOS (MIAM MONSTER MIAM), avec LES EXPERTS EN DESESPOIR, interpretent les chansons de JACQUES DUVALL le 15 novembre 2011 aux TROIS BAUDETS (Paris) : compte rendu.
MARIE FRANCE dans le court metrage "THE NAMELESS SPECTACLE" (2011, avec SWANN ARLAUD) de JESPER JUST, dans le cadre de l'expo "THIS UNKNOW SPECTACLE" du 21 octobre 2011 au 5 fevrier 2012, au MAC VAL de Vitry sur Seine (94).
Comptes rendus detailles de la seance cinema speciale MARIE FRANCE (8 octobre 2011) et de la soiree de cloture de "CHERIES CHERIS" (16 octobre 2011), avec MARIE FRANCE dans le jury, au FORUM DES IMAGES (Paris).
MARIE FRANCE, membre du jury de la 17e edition de "CHERIES-CHERIS" du 7 au 16 octobre 2011 au FORUM DES IMAGES (Paris).
Premier concert de VALENTINE DUTEIL le 20 juillet 2011 a L'ANGORA (Paris).
"LE BIJOU DE GAINSBOURG" (concert integral) de BIJOU SVP (PHILIPPE DAUGA) le 21 juin 2011 au CAFE DES BEAUX-ARTS (Paris).
MARIE FRANCE, MIAM MONSTER MIAM ET LES LOVED DRONES, JACQUES DUVALL, PASCALE BOREL, ALEX ROSSI, ALISTER, SABINO ORSINI les 28 et 29 avril 2011 au CENTRE WALLONIE BRUXELLES (Paris).
MARIE FRANCE et PHILIPPE CALVARIO au "Cafe-debat" autour de COPI le 2 avril 2011 au foyer de l'ATHENEE THEATRE LOUIS-JOUVET (Paris).
MARIE FRANCE dans le film (en DVD) "IL Y AVAIT UNE FOIS FREAKSVILLE" (2011).
BIJOU SVP (PHILIPPE DAUGA) presente en avant-premiere "LE BIJOU DE GAINSBOURG" le 30 mars 2011 au CAFE DES BEAUX-ARTS (Paris).
MIAM MONSTER MIAM ET LES LOVED DRONES le 12 fevrier 2011 a l'INTERNATIONAL (Paris).
Plaquette collector pour l'anniversaire de MARIE FRANCE le 9 fevrier 2011 au restaurant du Senat (Paris).
MARIE FRANCE lors de la lecture publique de "QUERELLE DE BREST", un musical de VINCENT 2g et JULIE SAGET, d'apres le roman de JEAN GENET, le 28 janvier 2011 au VINGTIEME THEATRE (Paris).
Les voeux de MARIE FRANCE pour le 25 decembre 2010 et le 1er janvier 2011.
MARIE FRANCE en concert prive lors du gala-diner annuel au profit de l'association AIDES le 27 novembre 2010 aux BEAUX-ARTS (Paris).
PHANTOM FEAT. MARIE FRANCE le 8 octobre 2010 a l UNDERBELLY CLUB a LONDRES.
MARIE FRANCE en miniconcert le 26 septembre 2010 aux BOUFFES DU NORD (Paris).
MARIE FRANCE et SEB MARTEL les 6, 7 et 8 aout 2010 au festival "LES NUITS SECRETES" a AULNOYE-AYMERIES (59).
MARIE FRANCE presente "MON BB" le 20 juillet 2010 aux "TOILES DU SUD" a COTIGNAC (83).
MARIE FRANCE les 25 et 26 juin 2010 a NICE (06).
Sejour de MARIE FRANCE les 13 et 14 juin 2010 a l'EDEN ROC a ANTIBES (06).
MARIE FRANCE presente "MON BB" le 4 juin 2010 au CLOITRE DES JACOBINS a TOULOUSE.
MARIE FRANCE invitee de l'"HOMMAGE A SERGE REZVANI" le 2 juin 2010 aux TROIS BAUDETS (Paris).
MARIE FRANCE, YAROL POUPAUD, CONTROL CLUB, BERTRAND BURGALAT au "TRIBUTE TO PIERO" le 31 mai 2010 au GIBUS (Paris).
Tour de chant "PAR AMOUR" de MARIE FRANCE le 15 mai 2010 au musee MAC-VAL de VITRY-SUR-SEINE (94).
Showcase "MARIE FRANCE VISITE BARDOT ("MON BB")" le 15 avril 2010 a la FNAC FORUM des HALLES (Paris).
MARIE FRANCE le 15 fevrier 2010 au cabaret ARTISHOW (Paris) pour l'emission "DIVAS SUR CANAPE".
"JE ME DONNE A QUI ME PLAIT" par MARIE FRANCE le 25 janvier 2010 au THEATRE DU ROND-POINT (Paris).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" du 26 au 30 decembre 2009 aux TROIS BAUDETS (Paris).
MARIE FRANCE le 17 decembre 2009 chez BASTIEN DE ALMEIDA (Paris) en seance de dedicaces exceptionnelle.
MARIE FRANCE le 30 novembre 2009 au CHACHA CLUB (Paris).
MARIE FRANCE invitee surprise au concert de BIJOU SVP le 14 novembre 2009 a l'EUROPEEN (Paris).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" le 28 octobre 2009 a l'Espace 315 du CENTRE POMPIDOU (Paris).
MARIE FRANCE invitee surprise au concert d'ALEX BEAUPAIN le 17 octobre 2009 aux TROIS BAUDETS (Paris).
"MARIE FRANCE visite BARDOT" le 3 octobre 2009 a L'ARCHIPEL (Paris).
MARIE FRANCE dans l'emission "STAR MAG" (2 octobre 2009).
"MARIE FRANCE visite BARDOT" le 28 aout 2009 aux TROIS BAUDETS a Paris.
"MARIE FRANCE chante BRIGITTE BARDOT" le 16 mai 2009 a L'ARCHIPEL a Paris.
PHANTOM FEATURING MARIE FRANCE et JACQUES DUVALL les 18 et 19 avril 2009 aux TROIS BAUDETS a Paris.
PHANTOM FEATURING MARIE FRANCE le 17 avril 2009 au GLOBO a PARIS.
MARIE FRANCE a l'International a Paris le 11 octobre 2008.
MARIE FRANCE live a Bruxelles le 7 octobre 2008.
"JACQUES DUVALL RECOIT DU (BEAU) MONDE" au Forum de Liege (27 septembre 2008).
MARIE FRANCE a Berlin (19 et 20 septembre 2008) : photos dans les coulisses des concerts.
MARIE FRANCE au Reservoir a Paris le 8 septembre 2008.
MARIE FRANCE a la Fleche d'Or à Paris le 30 mai 2008.
PHANTOM FEAT. JACQUES DUVALL et MARIE FRANCE le 20 fevrier 2008 au CENTRE WALLONIE BRUXELLES (Paris).
HELENA NOGUERRA et MARIE FRANCE le 1er fevrier 2008 au BATACLAN (Paris).
MARIE FRANCE, "Meccano mode" (1982).
Chronique inédite du 33 tours "39 DE FIEVRE" de MARIE FRANCE par JEAN-WILLIAM THOURY dans le livre "ROCK FRANCAIS" (2010).
Le magnet et le poster MARIE FRANCE (disponibles depuis decembre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "TELERAMA" (16 decembre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "STUDIO CINE LIVE MAGAZINE" (fevrier 2010).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "OPEN MAG" (decembre 2009 - janvier 2010).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "PARIS MATCH" (23 decembre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "ACCORDEON ET ACCORDEONISTES" (janvier 2010).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" par JEAN-WILLIAM THOURY dans "JUKE BOX MAGAZINE" (decembre 2009).
"MARIE FRANCE, UNE BELLE PERSONNE" dans "LES INROCKUTPIBLES" (28 octobre 2009).
"MARIE FRANCE VISITE BARDOT" dans "FEMME ACTUELLE" (2 novembre 2009).
MARIE FRANCE dans "ELLE" (23 octobre 2009).
MARIE FRANCE dans "LE MAGAZINE DE LA DISCOTHEQUE" (septembre 1983).
MARIE FRANCE et BRIGITTE BARDOT dans "TELERAMA" du 7 octobre 2009.
MARIE FRANCE par JEAN-ERIC PERRIN sur le site de RFI (octobre 2009).
Quelques photos de MARIE FRANCE, entre MARILYN et l'ALCAZAR, dans les annees 1970 et 1980.
Interview de MARIE FRANCE par ALAIN PACADIS (1978).
"MARIE FRANCE, ainsi soit-elle" dans "LIBERATION" (14 avril 2003).
"MARIE FRANCE, papillon fou des nuits" dans "LE MONDE" (avril 2003).
PHANTOM FEATURING MARIE FRANCE dans "ROCK & FOLK" (juillet 2008).
MARIE FRANCE par PATRICK EUDELINE dans "ROCK & FOLK" (juin 2003).
MARIE FRANCE dans "ROCK & FOLK" (mars 1997).
MARIE FRANCE dans "ROCK & FOLK" (1994) par H.M.
"DEREGLEE" de MARIE FRANCE dans le magazine "FEELING" (numero 3, mars 1978).
"MARIE FRANCE, une star culte est nee" ("7 a Paris", 1990).
++++++
+++++
-----
----
actus2---
versiondedepart-actus--
archives2
archives1
-
+
==
JOHNNY HALLYDAY (concerts "Rester vivant" et "De l amour") les 27 et 29 novembre 2015 + 2 et 3 fevrier 2016 a Bercy AccorHotels Arena (Paris) : compte rendu.
YAROL POUPAUD + THE HELLBOYS + PHILIPPE ALMOSNINO (concert "Mutant Love" pour NIKOLA ACIN) le 22 decembre 2015 au Bus Palladium (Paris) : compte rendu.
JOHNNY HALLYDAY le 15 decembre 2013 au TRIANON (Paris) : compte rendu.
Dernier concert parisien de LITTLE RICHARD, le 7 juin 2005 a L'OLYMPIA : compte rendu.
GERARD BLANCHARD le 24 juin 2013 au THEATRE DU PETIT SAINT MARTIN (Paris) : compte rendu.
Compte rendu du show "BORN ROCKER TOUR" de JOHNNY HALLYDAY le 16 juin 2013 a BERCY (Paris).
RACHID TAHA "ZOOM" le 16 mai 2013 au TRIANON (avec MICK JONES) et le 12 juillet 2013 sur la place de la Republique (Paris) : compte rendu.
Compte rendu du show "MISTER D TOUR" de DICK RIVERS : au CASINO DE PARIS 2011, à l'OLYMPIA (2012), à Noisy-le-Grand et Clamart (2013).
JEAN-LUC LAHAYE le 30 mars 2013 au BATACLAN (Paris) : compte rendu.
SUPERBUS "SUNSET CLUB TOUR" le 11 decembre 2012 a l'OLYMPIA (Paris) : compte rendu.
Concerts live "STARS 80" au GRAND REX et JEAN-PIERRE MADER a Villeneuve (oct. 2012) : comptes rendus.
CHRIS ISAAK (“Beyond The Sun”, “First Comes The Night”) le 12 octobre 2012 au GRAND REX (Paris) : compte rendu.
LES AVIONS le 3 octobre 2012 au SCOP CLUB (Paris) : compte rendu.
DIDIER WAMPAS AND THE BIKINI MACHINE, SUGAR AND TIGER, EFFELLO ET LES EXTRATERRESTRES le 29 septembre 2012 a la MAROQUINERIE (Paris) : compte rendu.
JOHNNY HALLYDAY "TOUR 2012" les 15, 16 et 17 juin 2012 au STADE DE FRANCE (Saint-Denis) : compte rendu.
ICI PARIS, "LE RETOUR" (2012) : chronique detaillee du nouveau CD et du show 2012.
INXS le 11 decembre 2011 au BATACLAN (Paris) : compte rendu.
JEAN-PHILIPPE SMET dans "LE PARADIS SUR TERRE" au THEATRE EDOUARD VII (Paris) : compte rendu.
HEARTBREAK HOTEL (YAROL POUPAUD, ALAIN CHENNEVIERE, HUGO HOOKA HEY, TONY TRUANT, HUBERT 06 THE HUB, THOMAS DARMON, GAEL, JOCELYN, CLARA, NAOMI GREENE) le 26 fevrier 2010 au SCOPITONE (Paris).
HEARTBREAK HOTEL (YAROL POUPAUD and friends) le 22 janvier 2010 au POINT FMR (Paris).
"NIKOLA ACIN TRIBUTE" (YAROL POUPAUD, THE HELLBOYS, HEARTBREAK HOTEL, VINCENT PALMER, ALAIN CHENNEVIERE et de nombreux guests) le 27 juin 2008 au GIBUS (Paris).
THE HELLBOYS le 9 mai 2008 au GIBUS (Paris).
HEARTBREAK HOTEL le 2 decembre 2006 et le 31 mars 2007 au NOUVEAU CASINO (Paris).
THE HELLBOYS le 2 juin 2006 au GIBUS (Paris).
Livre d'or
Contact
Compteur
 

JOHNNY HALLYDAY le 15 decembre 2013 au TRIANON (Paris) : compte rendu.



• 
YAROL POUPAUD
parle du “BORN ROCKER TOUR” 
et de JOHNNY HALLYDAY 

sur ces liens : 

 en février 2014 : CLIQUEZ ICI

— en juin 2014 : CLIQUEZ ICI






© Frédéric Doucet
(15 décembre 2013)



• Concert de JOHNNY HALLYDAY 
le 15 décembre 2013 
au TRIANON 
en écoute dans son intégralité
(captation amateur) 
sur ce lien :
CLIQUEZ ICI

• “DEAD OR ALIVE”
par JOHNNY HALLYDAY 
au TRIANON :
CLIQUEZ ICI






JOHNNY HALLYDAY


(direction musicale :
YAROL POUPAUD)

+ 1ère partie : DJ PHILIPPE MANŒUVRE 
(& DJ YAROL POUPAUD)

Concert au profit
de l’association La Bonne Étoile,

le dimanche 15 décembre 2013
au TRIANON (Paris) : 

« 
Bonsoir ! Il m’est arrivé un drôle de truc jeudi soir, annonce Philippe Manœuvre devant les deux platines 
qui trônent à l’avant de la scène.
 J’étais à mon journal, 
et je reçois un coup de téléphone de Seb Farran. Il me dit : “Qu’est-ce que tu fais dimanche soir ? Il y a Johnny qui donnera un concert au Trianon. Et il veut que tu chauffes 
la salle.” »

« Alors, on est là ensemble pendant trois quarts d’heure, une heure 
(sifflements du public, qui trépigne d’impatience de voir le king). Oui, je sais, mais vous êtes là pour une bonne cause et on va passer de la bonne musique. Ça va faire plaisir au patron. » 



Voici la sélection de ce disc-jockey :

• 
“Get Rhythm” (Johnny Cash).


• 
Un titre de Screamin’ Jay Hawkins. Le disque semble rayé ou, en tout cas, saute au même endroit à plusieurs reprises  première grimace de Manœuvre. L’assistant, présent durant le set, vient à la rescousse. Finalement, 
bye Screamin’ et on enchaîne avec…

• 
« 
… Un titre de Peter Watson ! »

• 
“The Way I Walk” (Jack Scott).



• 
« 
Un p’tit Lynyrd, ça vous irait ? » et hop, “Sweet Home Alabama” (Lynyrd Skynyrd). Manœuvre vient sur le devant de la scène, fait taper dans les mains. Et comme 
à plusieurs reprises durant ce “DJ Set”, il gigote en improvisant à tout-va ses pas de danse. Tel un dingofan 
de rock’n’roll qu’il est depuis plusieurs décennies. 

En veste et pantalon jean, Yarol arrive à la fin de cette version originale de “Cartes postales d’Alabama”. 
Il pioche dans les vinyles situés en dessous des platines.



On ne sait pas trop pourquoi mais, pendant tout 
le “DJ Set”, Rémi Bouet (président du fan club Limited Access) reste planté au fond de la scène. Les bras croisés ou, à la Jacques Chirac, les mains dans les poches de son patalon.



« Vous l’aurez remarqué,
 poursuit le Mad Man’,
Yarol est avec nous. Lui aussi a une collection de disques rockabilly et souhaitait vous la faire partager. À partir 
de maintenant, on va avoir une sélection de Yarol. »

 “Trouble” (Elvis Presley).

 “Red Hot” (Billy Lee Riley).

 “Baby Let’s Play House” (pas par Elvis).

 “Oh Baby Doll” (Chuck Berry).



Pendant “Red Hot”.
(© encorock.blogspot.fr)




Resté dans les parages, Manœuvre déclare : « Yarol voudrait que vous bougiez lorsqu’il va arriver tout à l’heure avec le patron. Est-ce que vous pouvez lui promettre ? » 
La salle : « Ouaaaissssss !!!!! »


Yarol part dans la coulisse se préparer pour le concert, Manœuvre reprend les commandes (l’assistant n'est pas loin, à deux mètres — au cas où).

  “Manish Boy” (Muddy Waters).

 « Qu’est-ce que vous diriez d’un petit inédit d’Amy Winehouse ? », hop, c’est parti.

 “I Don’t Want To Discuss It” (Little Richard).

 “Santa Claus Is Back In Town” (Elvis Presley).

 “(She’s) Sexy & 17” (Stray Cats).



• 
Un gros rock (des années 1970 ?) américain bien lourd (solution trouvée par Christian Eudeline : Great White). 
Le disque saute, semble rayé. Mad Man navré. « Si vous voulez, depuis cet après-midi, les platines ne marchent pas. On va travailler avec une seule platine (au lieu des deux) », annonce-t-il, dépité. Mais il ne va pas s’en laisser compter.

• 
Un rock normal, ambiance 70s, avec les mots 
« Thunder Dome » dedans.

 “Jumpin’ Jack Flash” (pas par les Rolling Stones, 
et avec un son à la ZZ Top 
— précision de Christian Eudeline : c'est Motörhead).

 “I Live The Life I Love” 
(par Muddy Waters ? sous réserves).

 
Manœuvre se déhanche à nouveau, cette fois sur un titre de Bo Diddley. 
« Et voilà, c’est presque terminé. Vous avez été super sympas. Merci à tous de votre indulgence. Je suis désolé de ces problèmes incontrôlables de platine. Moi, c’est la première fois que je faisais David Guetta. Et d’ailleurs, je… (le micro se coupe. Manœuvre, accablé, sur scène : 
« Oh noooonn ! », rires spontanés et bon esprit dans 
le public. Le micro remarche). Je vous souhaite un extraordinaire concert ! »



Juste après la prestation de Manœuvre, les titres “Brand New Cadillac”, “Jimmy Jazz”, “Hateful”, “Rudie Can’t Fail”, “Spanish Bombs” des The Clash remasterisés 2013 sont diffusés dans la sono. Marc Lavoine est 
au premier rang du premier balcon, avec sa femme Sarah, côté droit face à la scène. Il tape des mains, se trémousse à chaque instant durant ces chansons qu’il connaît à l’évidence 
par cœur.



Marc Lavoine 
le 15 décembre 2013 
au Trianon. 
(© D.R.)



Le dimanche 16 juin 2013 à Bercy (Paris), Johnny Hallyday délivrait avec le Yarol Poupaud’s Wild Rock’n’Roll Gang une prestation historique, impeccable. C’était, d’une certaine façon, “la” prestation de sa vie d’artiste chanteur de scène. Ce soir-là, tout est devenu magique dès lors qu’ils ont entamé “Nashville Blues” (quatrième morceau de la set list) en lieu et place de l’inutile “Je te promets” (joué les deux soirs précédents). 



De plus, on imagine Yarol, Greg Zlap & co surboostés 
par le set 100 % rock’n’roll roots qu’ils avaient fait 
au Théâtre de Paris dix-huit heures plus tôt.



Dans l'inconscience la plus totale, la compagnie de disques Warner a commis la monumentale erreur de graver pour l’éternité sur CéDés et DéVéDés la soirée planplan du samedi 15 juin. Celle qui fut télévisée. Sans doute l’a-t-elle fait parce qu’il y a des invités “prestigieux”.



Or, justement, ces derniers alourdissent et ralentissent 
de façon considérable le show. La palme d’or revenant 
à Eddy Mitchell qui, avec son scandaleux je-
m’en-foutisme, saccage “La musique que j’aime”. Sans que cela ait l’air de le gêner plus que cela, vis-à-vis des musiciens qui sont en train de jouer pour rattraper le fait qu’il ne soit pas vocalement dans les clous et le tempo.




Pile poil six mois plus tard, ce dimanche 15 décembre, Johnny Hallyday fait tout aussi fort. Il est dans la même intensité vocale et scénique que le dimanche 16 juin à Bercy. Avec en prime un répertoire axé 95 % rock’n’roll et blues. Gorgé de feeling, de dinguerie, de spontanéité 
et de très bonne ambiance, sur scène comme dans l’assistance. 

Les 5 % restants étant “Que je t’aime”, dans une version OK normale et même d’ailleurs plutôt intimiste, et la puissante chanson “L’envie”. À cela, il y a aussi le fait qu’il se produit dans une salle de mille places. Ce qui, pour lui, solide et mythique rocker originel, fait office 
de club. 



C’est comme si on avait la possibilité spatio-temporelle 
d’assister à l’un de ses concerts à l’Olympia 1964, avec Joey & The Showmen (le groupe des “Rocks les plus terribles”).



21h, ça démarre 1 2 3 4 carré, pète-sec, nerveux, électrique en diable avec “Je suis né dans la rue”. Greg Zlap, le pied sur l’un des retours, chauffe le public avec son harmonica en le regardant dans les yeux. Le son et l’ambiance sont percutants, électriques en diable.



Les guitares de Yarol Poupaud et Robin Lemesurier, rythmiques ou dans les solos, sont aiguisées, acérées. 
Yarol et Johnny ont constitué pour cette tournée 2012/2013 un vrai groupe, en aucun cas un orchestre. 



Ces musiciens sont tellement bons, ils ont la musique 
du diable chevillée au corps : Fred Jimenez (basse), 
Alain Lanty (piano), Frédéric Scamps (orgue), Vincent Polycarpe (batterie, qui remplace Geoff Dugmore 
pour cette date unique à Paris), Amy Keys et Sy Smith (chœurs).



Au cours de cette tournée d’un an et demi, Yarol a insufflé un esprit libertaire et dingo 100 % “Rock’n’roll Friday” (1). C’est le meneur de bande qu’il fallait 
à Johnny Hallyday pour ses concerts. 



Le show de ce soir au Trianon est idéal. Quasiment rien que du rock’n’roll, du blues, rempli de bonnes vibrations électriques. Avec une set list de rêve. Son seul défaut est qu’il n’y figure aucun morceau des “Rocks les plus terribles”. Un petit “Ô Carole” (“Carol” de Berry Chuck), “Johnny, reviens !” (“Johnny B. Goode”, le même) 
ou, encore plus fort, n’importe quelle autre pépite 
(très rarement interprétée sur scène) de ce fantastique 
disque éternel : on serait alors au paradis des JH 
(“Les JH” = les fans de Johnny).



Après la profession de foi “Rock’n’roll Man” parolée par Michel Mallory, arrive “Nashville Blues”. On s’y croirait, dans un honky tonk de là-bas. Johnny laisse parler son âme de petit Franco-Belge rêvant de cowboyeries, d’Elvis, Eddie Cochran, etc., et d’une Amérique “d’avant”, idéalisée et imaginaire.



Johnny Hallyday 1960 
dessiné par 
© Alain Chennevière 2013


“Le pénitencier” est le moment le plus “normal” du set, avec “Que je t’aime” et “L’envie”. “La terre promise”, pétaradante et joyeusement furieuse, bondit quant à elle d’un bout à l’autre de chaque vers pendant quatre à cinq minutes. Avec toujours l’harmonica de Zlap en gimmick (et lors d’un solo).



C’est d’ailleurs lui qui mène par le bout de son harmonica la zébulonesque “Gabrielle”, avec les guitares de Yarol et Robin. Johnny se lâche encore plus. Il envoie avec humour, au milieu de la chanson, au moment où celle-ci s’électrifie, à l’attention de madame Chirac : « Ah Bernadette ! Tu brûles dans mon cœur, c’est une illusion de douceur. » Euphorie dans la salle. Soudain, nous sommes mille poteaux-Salut les Coupaingues souriant ou riant 
à cette dédicace sympa, chantée et improvisée.



À son balcon, Marc Lavoine s’éclate spontanément, comme un petit fou, comme un enfant. Durant tout 
le concert, il n’arrête pas de sourire, les yeux rieurs, 
de bouger sur son siège, de taper avec ses mains 
sur le rebord de la rembarde.



“Joue pas de rock’n’roll pour moi”, canetwouy (copyright Dick Rivers) rock bonne franquette, réchauffé par l’harmonica de Greg Zlap, est chanté par Johnny, sa guitare à la main. On entend celle-ci distinctement 
dans la sono  cela mérite d’être signalé.



Vient une séquence bien réjouissante de rocks anglophones de base. D’abord, un “Be Bop A Lula” réclamé (et obtenu) par Les JH du milieu de la salle, 
en fosse. “Blue Suede Shoes” du tonnerre, avec un max’ 
de chouettes échos dans les enceintes, pour que ça sonne comme dans les enregistrements américains des années 1950. Et “I’m Gonna Sit Right Down And Cry (Over You)”. 



“Hey Joe” est rugueux et sauvage. Une interprétation proche de la version studio d’Alain Bashung 1985, aussi bien dans la voix de Johnny que dans l’orchestration.



Le boogie carré et nerveux “Le bon temps du rock’n’roll” déchaîne les passions. Tout le monde reprend en chœur 
les paroles, spécialement les mots « rock’n’roll ! (…) rock’n’roll ! (etc.) ».



Donc, après un “Que je t’aime” incongru dans ce set, 
le psychédélisme déploit ses ailes avec une version de “Voyage au pays des vivants” digne de l’album de 1969 dont il est issu. Johnny, notamment, fait des merveilles lorsqu’il envoie des « oh non ! noon ! nooon !! aaaaah » entre les couplets. Et aussi lors de la fameuse phrase 
« je ne recommencerai jamais ! », répétée une vingtaine 
de fois.



Au même titre que “Rock’n’roll man”, “Fils de personne” est aussi l’une des principales cartes de visite et d’identité de Johnny. En quatre minutes, cette chanson symbolise et revendique bien son univers musical ainsi que ses origines sociales, le fait qu’il ne doit rien à personne et qu’il s’est fait quasiment tout seul. Yarol (qui chante le dernier couplet) et le groupe prennent un pied immense 
à jouer ce genre de morceaux.



“L’envie” roule OK, sans surprise. Elle impressionne moins qu’à Bercy ou au Stade de France où elle était déclamée avec, en fond de scène, les mots-clés (de ces paroles) inscrits en lettres géantes au fur et à mesure 
que Johnny les chantait.



Au rappel : “La musique que j’aime”. Cette fois, contrairement au CD/DVD live officiel 2013, pas d’Eddy Mitchell désinvolte pour massacrer comme c’est pas permis cet archi-standard de Hallyday. Une énième fois 
de plus, en live, “La musique…” fonctionne toujours. 
Elle embarque tout le monde dans la salle.



Beaucoup plus intéressante et surprenante est la fabuleuse version d’un obscur titre rockabilly : “Dead Or Alive” 
de Lonnie Donegan. Avec un pic spécial au moment où il chante les mots « I don’t like your hard rock hotel! ». Cette version 2013 mériterait de figurer sur l’album “Les rocks les plus terribles” (avec un texte en français). 



En clôture du set, à 22h25 : “L’amour à mort”, un rock actuel, de série B, pas inoubliable. Mais qui, en concert, met l’ambiance comme il faut. Avec le public qui reprend 
en chœur les paroles du refrain.



Johnny Hallyday au Trianon, c’est exactement le genre 
de spectacle, intimiste, authentique, rock’n’roll, “retour 
aux sources” (2) qu’il faut qu’il fasse à Paris lors de sa tournée prévue en 2015. Sans séquences avec orchestre symphonique, même si celles-ci sont plaisantes à entendre et transportent les spectateurs. Par contre, avec des cuivres. Et ça serait vraiment l’idéal que cela se déroule dans des salles de quelques milliers de personnes (pas plus), du style Olympia ou Palais des Sports.

François Guibert
(24 décembre 2013)



(1) : les 
“Rock'n'roll Friday” étaient des soirées-concerts une fois par semaine au Gibus et au Triptyque, de 2005 
à 2008. Yarol y était l’un des musiciens réguliers sur scène, et le régisseur-intendant d’un soir de tous les groupes qui s’y produisaient : The Hellboys, Naast, Heartbreak Hotel, Brats, Plastiscines, Les Shades, etc.





(2) : comme on dit  même si, en fait, Johnny n’arrête pas d’en faire, des “retours aux sources” , à chaque spectacle.






 Page spéciale
(avec compte rendu détaillé)
« Interview de MANOU ROBLIN, 
parolière de huit textes 
de l'album "Johnny, reviens ! 
Les rocks les plus terribles" (1964) 
de JOHNNY HALLYDAY »
sur ce lien :
CLIQUEZ ICI


Ont déjà parcouru ce site : 293629 visiteurs (660941 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=